FABRIQUER LA VILLE AUTREMENT !

A l’heure où les inégalités sociales et spatiales se creusent, où les défis environnementaux s’amplifient, les architectes, avec leur expertise ont un rôle majeur dans le processus de la fabrique de la ville :


- Rendre les espaces construits plus accessibles, plus égalitaires.


- Réinterrogeons nos pratiques professionnelles, par notre capacité et notre sensibilité à appréhender l’espace afin que l’aménagement des territoires ne répondent plus uniquement à une économie de production, ou une valorisation financière à court terme, mais plutôt à la mise en œuvre de territoires vivants.


Il est nécessaire d’inclure dans les méthodes de conception de projet, des publics aux processus de construction des territoires. Privilégier une approche globale, à tous les niveaux afin de responsabiliser tous les participant.e.s à la chaîne de production urbaine : habitant.e.s, élu.e.s, entreprises, aménageur.se.s… pour construire au plus près des besoins des usager.e.s, afin que chacun puisse trouver sa place au sein des espaces construits.


Pour répondre à ces enjeux, on assiste en France depuis quelques années à l’émergence de nouvelles pratiques encore expérimentales : urbanisme tactique, urbanisme transitoire, projets participatifs, inclusifs, égalitaires, solidaires menés pour beaucoup par des collectifs pluridisciplinaires, dont une nouvelle génération d’architecte soucieux d’un monde plus responsable et plus juste. Ces méthodes apportent de nouvelle réponse (sociale & environnementale…) mais restent mal comprises ou mal interprétées par les commanditaires ou les professionnels. Elles sont souvent fragilisées par un cadre législatif rigide et obsolète face à l’itération et l’expérimentation propices à ces méthodes.


Il est donc nécessaire aujourd’hui de comprendre, d’encourager et d’accompagner ces nouvelles pratiques pour les renforcer et mieux accompagner ceux qui les développent, fragilisés par une commande encore balbutiante dans ces domaines.


Ce que Mouvement souhaite porter en Île-de-
France :

- Former et sensibiliser les élus, les techniciens... avec les Ministères de la transition écologique par une démarche globale
 
- Valoriser l’inclusion et la participation au sein des écoles pour que les architectes de demain soient formés à ces démarches
 
- Créer un observatoire de l’urbanisme inclusif et participatif pour agréger les expériences et les pratiques, afin de constituer un savoir et le diffuser.

- Identifier et valoriser un réseau des villes inscrit dans ces démarches via la création d’une plateforme.

- Faire évoluer les cadres juridiques et techniques de la construction des territoires qui ne sont pas adaptés aux méthodes participatives

- Valoriser et défendre le travail réalisé dans ce domaine pour éviter la fragilisation des professionnels.

- Identifier des outils de revenus, qui permettent aux citoyens d’être rémunérés en fonction de leur investissement pour des projets écologiques ou solidaires.

# inclure

# workshop

# participative

# transformer le cadre institutionnel et  juridique

# soutenir les professionnels et citoyens engagés dans ces pratiques

# sensibiliser et former