POUR UNE EGALITE DES GENRES !

De plus en plus de femmes architectes DPLG et HMONP aux carrières diversifiées mais encore peu d’inscrites à l’Ordre. En 2020, le taux de femmes inscrites à l’Ordre était de 30,7% et proche de 50% pour les femmes de moins de 35 ans. C’est encourageant, mais insuffisant, lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, près de 60% des bancs des écoles d’architecture sont occupés par des femmes.


Des femmes architectes aux revenus bien inférieurs à ceux de leurs confrères et aux carrières disparates. L’écart de revenu entre les femmes et les hommes architectes en 2016 était en moyenne de 41% ! Il passe de 47% chez les 55-64 ans à 20% pour les moins de 35 ans, mais c’est toujours 20% de trop. De plus, les femmes architectes ont plus souvent un statut précaire, sans oublier la question de l’impact de la maternité sur les carrières.


Des femmes architectes peu visibles aux yeux de la profession, de la culture architecturale et des maîtrises d’ouvrage. Les femmes architectes sont encore trop peu invitées à présenter leurs travaux dans le cadre de conférences, expositions, publications, prix. Elles sont peu connues et identifiées des maîtrises d’ouvrage.


Face aux inégalités profondes qui existent au sein de nos professions entre les femmes et les hommes architectes, en termes d’inscriptions au sein de l’Ordre, de revenu, de déroulé de carrières, de visibilité et de reconnaissance au sein du grand public et des professionnels eux-mêmes, Mouvement s’engage dans son prochain mandat à renforcer le travail initié par l’Ordre national et son groupe de travail. Notre objectif sera d’œuvrer contre ces inégalités en visibilisant les femmes architectes auprès du grand public et des maîtrises d’ouvrage et accompagnant, valorisant le travail des femmes au sein de
la profession.


Ce que Mouvement souhaite porter en Île-de-
France :

- Identifier la particularité régionale d’IDF pour aider localement les femmes architectes, avec CNOA, archigraphie, MAF, labo de recherches des ENSA, etc.

- Signaler les inégalités existantes auprès des MOA pour intégrer davantage les femmes architectes à la production architecturale et urbaine

- Informer de la présence accrue des femmes dans la profession et des enjeux de visibilité auprès des lieux de diffusion de culture architecturale

- Sensibiliser les agences sur les inégalités professionnelles observées et les accompagner à mener des politiques en faveur de l’égalité
- Encourager la présence des femmes architectes à travers une série de prix, de visites, de conférences, etc.

- Travailler avec les syndicats et instances publiques sur la convention collective pour la rendre plus équitable

- Promouvoir la création d’un réseau national pour identifier et soutenir les actions menées en termes d’égalité partout en France

- Organiser la veille et la diffusion sur le réseau de communication du CROAIF de toutes publications ou actions en faveur de la visibilité des femmes architectes

# Continuer à collecter des données

# Encourager la diversité des
pratiques

# Visibiliser le matrimoine architectural

MVTA_EGALITE.jpg