POUR UNE COMMANDE PUBLIQUE SANS ENTRAVE !

Commande Publique et contexte sanitaire
Cette année a été marquée à la fois par des élections municipales et une pandémie sanitaire, qui ont toutes deux fortement ralenti la commande publique, avec pour conséquence de fragiliser encore plus de nombreuses agences d’architecture. Leurs conséquences très graves pour la santé financière de nos agences se feront sentir encore pendant de nombreux mois… Ces deux évènements, s’ils ont agi comme des accélérateurs, sont avant tout révélateurs des difficultés rencontrées quotidiennement et depuis de nombreuses années par nos agences : procédures complexes, concours souvent inaccessibles, critères d’éligibilité lourds basés sur les références similaires et le chiffre d’affaire, prépondérance des critères financiers, critères de choix parfois inadaptés à notre profession et à un service de prestation intellectuelle complexe et sur le temps long, délais de paiement importants… Agissons et vite !


Commande Publique : Du bon usage de l’argent public.
Dans un contexte économique tendu, la recherche des économies à court-terme envahit tous les secteurs, aux dépends de l’économie globale, sur la durée, avec des conséquences néfastes à la fois sur la dépense publique et la qualité architecturale.
L’investissement public est celui du long terme, de la pérennité, de la durabilité. La mission première de l’architecte est celle de l’intérêt collectif, et de la bonne gestion des deniers publics. Donnez-nous les moyens de cette ambition !


Une profession menacée, ou un orchestre sans direction.
Le métier d’architecte est né en un temps où ce dernier portait la responsabilité totale de sa création. A ce titre, son rôle s’étendait alors de l’ingénierie à la coordination des différents corps de métiers.
Aujourd’hui le métier d’architecte est fragilisé, jusqu’à se voir dans certain cas restreint à la mission de permis de construire ou exclu des phases de réalisation des ouvrages, et ce, au détriment de la qualité du projet.
Et pourtant, il doit rester le chef d’orchestre de l’ouvrage. Sa vision globale du projet et sa maîtrise de l’ensemble des contraintes (économiques, techniques réglementaires...) sont garantes de la qualité et de la pérennité de l’ouvrage. Si nous sommes responsables, faites-nous confiance !


Ce que Mouvement souhaite porter en Île-de-
France :

- Faciliter et simplifier l’accès à la commande : réadapter et simplifier les critères est le moyen d’ouvrir la commande et ainsi pour la maîtrise d’ouvrage de bénéficier d’une diversité de choix et de propositions

- Accompagner/encadrer les procédures de marchés publics via des démarches incitatives : sur les modalités et les critères, et sur le déroulé de la procédure, mais aussi sur les conditions de passation du marché
- Faire évoluer les agences d’architecture pour mieux affronter les évolutions de la société (changement des formes juridiques, de la taille des cabinets, de la réunion des compétences...)

- Echanges et connexions avec les maitrises d’ouvrage publiques afin de restaurer la confiance de l’architecte « généraliste » et « sachant »

# Libérer:
Pour une commande
publique crédible et sans entrave pour les PME

# Simplifier: Pour une  commande  publique simplifiée
avec des délais réduits

# Affirmer: Pour un ordre acteur de la commande  publique

# Convaincre: Pour une confiance renouée face à des acteurs responsables

# Défendre: Pour  réaffirmer le métier  d’architecte  généraliste

  • facebook
  • Twitter Round
  • Linkedin
  • Instagram

© 2020 Mouvement des Architectes.